Elément indispensable de la panoplie du randonneur, le matelas de randonnée se trouve être primordial. En effet, il prend généralement une place importante dans le sac à dos et avec le sac de couchage, ce sont les deux éléments qui vous permettent de passer des nuits confortables et ainsi enchaîner les journées. Il existe une multitude de matelas de randonnée, cependant il n’est pas toujours facile de s’y retrouver et de choisir le matelas adapté à sa pratique.

Heureusement pour vous L’Equipe Speck Sports est là pour vous aider à faire votre choix à travers ce guide.

 

Choisir son matelas de randonnée en fonction de ses dimensions

Les matelas de randonnée sont le plus souvent disponibles en plusieurs tailles. Il faut donc choisir un matelas en fonction de sa taille, mais pas seulement. A savoir que les matelas ¾ (XS) ne sont pas destinés aux enfants. En effet, ces matelas permettent de réduire le poids et l’encombrement au détriment de ne pas avoir les jambes sur le matelas.  Prenez donc en considération votre taille pour ensuite bien choisir la longueur du matelas.

Le deuxième élément est la largeur. Cette dernière varie très peu et tourne généralement aux alentours de 51 cm de sorte à rentrer au mieux dans une tente. Il existe également des matelas double, plus rares, plus encombrants, ils sont généralement destinés aux pratiques sans portage (portage par le biais de mules ou véhicules). Il est évident que plus un sac de couchage sera large, plus le poids se verra augmenté.

Enfin, le troisième élément à prendre en considération est l’épaisseur de votre matelas de randonnée. Plus un matelas sera épais, plus il sera confortable mais plus il sera lourd. Encore une fois, cela dépend de vos exigences en matière de confort, mais également de la charge que vous serez en mesure de supporter.

 

Rapport poids/encombrement

L’une des caractéristique primordiale d’un matelas de randonnée repose sur sa capacité à prendre le moins de place possible lorsqu’on ne l’utilise pas, tout en restant léger. Pour la légèreté, les premiers sur la ligne d’arrivée sont les matelas en mousse, suivis des matelas gonflables, puis les matelas autogonflants. En revanche, lorsqu’on parle de l’aspect compact, les meilleurs de la catégorie sont les matelas gonflables, talonnés de près par les matelas autogonflants, puis les matelas en mousse.

A vous de voir si vous souhaitez un matelas léger mais volumineux (matelas en mousse) ou plus lourd mais moins encombrant (matelas gonflable).

 

Choisissez votre matelas de randonnée en fonction de la saison

En effet, tous les matelas de randonnée sont pas pensés pour une utilisation 4 saisons. Certains sont destinés à une pratique uniquement estivale tandis que d’autres matelas sont plus aptes à répondre aux besoins d’une pratique hivernale. Cela passe par notamment de l’isolation offerte par votre matelas. Cette isolation évite les transferts thermiques entre votre corps et le sol. Elle est rendue possible grâce à la présence d’alvéoles d’air présentes à l’intérieur du matelas faisant office de « barrière » entre le sol et vous, ou encore grâce à une membrane réfléchissant la chaleur dégagée par le corps vers vous-même. Cette isolation est caractérisée par la R-Value. Cette norme permet de déterminer le degré d’isolation d’un matelas de randonnée. Plus cette R-Value est élevée, plus votre matelas de randonnée sera isolant.

 

Comme le montre le tableau ci-dessus, la R-Value détermine la saison d’utilisation :

    • Entre 0 et 2 : pas très isolant et sera utile lorsque les températures sont douces (aux alentours de 12°C).
    • Entre 2 et 3.5 : utilisation 3-saisons (été-printemps-automne) pour des températures autour de 1°C.
    • Entre 3.5 et 4.5 : usage tout au long de l’année, pour des températures au-dessus de -6°C.

 

Les différents types de matelas de randonnée

 

Matelas en mousse

Il se distingue par son poids plume et son prix plus abordable. C’est souvent le premier matelas que nous achetons. Hormis son faible poids, le point fort du matelas en mousse réside dans sa résistance à l’usure. En effet, peu importe l’endroit où vous le poserez, il ne craint pas l’abrasion ni la crevaison. Il est également très pratique à utiliser en été ou en complément d’un matelas gonflable. En revanche, on peut tout de même reprocher à ce type de matelas son encombrement ainsi que son manque de confort et d’isolation. De ce fait, il s’avère être très utile en été pour un bivouac occasionnel.

 

Matelas gonflable

Le matelas gonflable est celui qui dispose du meilleur rapport entre isolation, poids et confort. Souvent plus épais que ses concurrents, il possède également l’avantage d’être plus compact lorsque celui-ci est vidé de son air. La plupart de ces matelas ayant une isolation synthétique ou en duvet sont livrés avec un sac de gonflage qui permet non seulement de gonfler le matelas plus rapidement tout en évitant d’envoyer de l’humidité à l’intérieur (ce qui pourrait potentiellement endommager la qualité de l’isolation). La R-Value de ces matelas de randonnée varie énormément, ce qui offre un large éventail de choix en fonction du type d’utilisation. Plus la R-Value sera élevée, plus le matelas sera isolant et de meilleure qualité. En revanche, cela va de pair que le prix augmentera également.

Il existe tout de même un élément venant noircir le tableau concernant les matelas gonflables : ils sont plus sensibles à la crevaison. C’est pour cela que choisir méticuleusement son emplacement est primordial. Pensez également à emmener avec vous un kit de réparation en cas de crevaison inattendue.

 

Matelas autogonflant

Comme son nom l’indique et contrairement au matelas gonflable, ce type de matelas ne nécessite pas d’être gonflé, il suffit simplement d’ouvrir la valve, le laisser se gonfler et souffler une fois dedans pour ajuster la pression. Laissez-le se gonfler tout seul ! Cela évitera d’insuffler de l’humidité à l’intérieur. Il est en général moins épais que le matelas gonflable.
Il reste plus confortable qu’un matelas en mousse mais son utilisation reste limitée lorsque le sol est trop dur. Comparé à un matelas gonflable, il est généralement moins épais, mais plus encombrant et plus lourd. Il se trouvera être très utile pour une utilisation 3-saisons grâce à son isolation.
Malgré qu’il soit moins sensible aux crevaisons comparé à un matelas gonflable, pensez tout de même à emporter avec vous un kit de réparation, on ne sait jamais.
Point de vue tarifaire, ce type de matelas est plus onéreux qu’un matelas gonflable sans isolation mais moins qu’un matelas gonflable isolé.

 

Tableau récapitulatif

  Avantages Inconvénients
Matelas en mousse

Prix abordable

Très léger

Résistant

Facile à mettre en place

Encombrant 

Peu confortable

Matelas gonflable Très confortable

Isolant

Compact

Léger

Fragile

Temps de mise en place

Prix élevé

Matelas autogonflant Confortable

Compact

Rapide à mettre en place

Assez fragile

Poids

 

Nous espérons que ce guide vous sera utile dans le choix de votre futur matelas de randonnée.

N’hésitez pas à faire un tour sur notre site internet Speck Sports pour découvrir notre sélection de matelas de randonnée.

Sportivement,

L’équipe Speck Sports.